agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Lutte contre les violences faites aux femmes

Le département de la Seine-Saint-Denis a fait connaître les premiers éléments de bilan, évoqués lors du grenelle des violences faites aux femmes.

Le 25 novembre, lors de la journée internationale pour l’élimination de toutes les formes de violences à l’encontre des femmes, s’est tenu le grenelle des violences faites aux femmes, une discussion de grande ampleur, faisant intervenir tous les acteurs sociaux et représentants de l’Etat.
Malgré de nombreuses avancées, les violences contre les femmes demeurent massives. Elles touchent 10,9% des Franciliennes vivant en couple. Un pourcentage effrayant.
Des projets innovants sont soutenus par l’Etat pour répondre aux problématiques particulières identifiées en Seine-Saint-Denis ; ils concernent :
• le développement du nombre d’intervenants sociaux en commissariat,
• la possibilité d’auditionner les victimes dans des lieux décentralisés, comme à l’unité du psycho trauma de l’hôpital Robert BALLANGER,
• l’augmentation du nombre de téléphones « grave danger » mis à disposition des magistrats
• le développement du nombre de permanences d’accès aux droits pour les femmes victimes de violences,
• le développement de la prise en charge psycho-traumatique des femmes et de leurs enfants,
• l’augmentation du nombre de places d’hébergement d’urgence,
• la prévention de la récidive et l’accompagnement des auteurs,
• l’expérimentation d’un lieu d’accueil dédié aux jeunes filles susceptibles d’être victimes de violence,
• la mobilisation des professionnels sur le phénomène de prostitution des mineurs,
• le développement du dispositif d’arrêt à la demande des lignes de bus du département.

Ces actions illustrent les réponses apportées par l’ensemble des acteurs du département.
« Ne laissons rien passer », comme le dit Madame MIALOT, préfète déléguée pour l’égalité des chances de la Seine-Saint-Denis.